Sareco - Mobilité et Stationnement
bannieresareco

Circuler est une phase importante du déplacement, mais stationner est également un point - clé.
Le but de la présente intervention est de montrer que l'on peut développer autant d'intelligence dans le stationnement que dans le trajet lui-même.
On le verra, c'est aussi quelque peu un appel d'idées pour que le stationnement intelligent puisse être développé.



Circuler est une phase importante du déplacement, mais stationner est également un point - clé.

Le but de la présente intervention est de montrer que l'on peut développer autant d'intelligence dans le stationnement que dans le trajet lui-même.

On le verra, c'est aussi quelque peu un appel d'idées pour que le stationnement intelligent puisse être développé.

ETAT DE L'ART : OFFRE ACTUELLE

Commençons tout d'abord par un regard sur ce qui se pratique aujourd'hui.


Type d'information

On doit distinguer 2 cas :

 

  • Cas des parkings
    Comme dans toute information sur les déplacements, il existe 3 catégories d'information :
    • Information statique, décrivant l'offre passive de stationnement : localisation, capacité des parkings, tarifs, admission de véhicules peu polluants, conformité PMR.
    • Information dynamique, donnant régulièrement l'actualité de l'offre : saturation des parcs, par exemple.
    • Information évènementielle, donnant les informations de caractère exceptionnel : parcs fermés, étages en travaux, accès rendu impossible par des manifestations, tarifs spéciaux ponctuels, etc....
  • Cas de la voirie
    La même décomposition s'applique en théorie au stationnement sur voirie. Cependant, l'information est rarement disponible, sauf dans quelques Collectivités disposant d'un Observatoire du Stationnement.

 

Supports de l'information
Les supports de l'information sont classiquement :

  • Les documents "papier" : guides (Michelin ou autres), plans locaux, prospectus (très nombreux, mais hétérogènes) produits éventuellement et distribués par le ou les générateurs, presse, etc.
  • Les panneaux informatifs (panneaux d'affichage, panneaux d'information à message variable, mais aussi signalisation par plastrons d'horodateurs).
  • Les panneaux de signalisation directionnelle ou d'information, depuis le plus simple "P" jusqu'au PMV (panneau à message variable) avec des indications multiples par diodes lumineuses.


A noter que ceux-ci sont en mesure de donner également d'autres informations que l'occupation : tarif soirée, etc. ...

Dans l'avenir, d'autres supports apparaîtront :

  • Les ordinateurs de bord des véhicules, mais seulement pour les plus récents ; PSA estime ainsi à 1 Million le nombre de véhicules en circulation et équipés d'un ordinateur d'ici 2002.
  • TV, minitel, sites Internet du générateur ou d'un fournisseur d'accès.
  • Les téléphones mobiles, dans un futur proche qui du fait de leurs communications à double sens sont en mesure d'assurer d'autres fonctions, (le paiement du péage sur voirie, par exemple).

LES ATTENTES DES UTILISATEURS

Mais indépendamment de l'offre en information, quelles peuvent être les attentes des utilisateurs ?

Notons tout de suite que ce qui va être décrit correspond plus aux attentes "supposées" qu'aux attentes "constatées" : les usagers même les mieux informés n'ont qu'une image partielle des services qui peuvent être offerts aujourd'hui ou demain, en cette matière. Pour leur part, les prestataires de services sont attentifs aux réactions des publics, qu'ils avouent mal anticiper.


Données comportementales
En matière de stationnement, Sareco applique volontiers les vues d'Abraham MOLES sur le comportement des usagers et propose une liste des critères qui déterminent l'usager dans son comportement :

  • Pénibilité physique ou mentale,
  • Dépense en temps passé (à trouver une place, par exemple),
  • Tarif, coût ressenti du stationnement.
  • Risque d'échec de son déplacement.


Les critères ci-dessus peuvent être hiérarchisés différemment selon le profil personnel d'utilisateur.

Les catégories d'utilisateurs
On distingue habituellement :


Du point de vue de l'information, on peut noter les besoins spécifiques suivants :

 

Les usagers en rabattement
On pense plus spécialement aux pendulaires arrivant près de la gare RER ou de la station de tramway. Mais c'est aussi le cas des voyageurs en général, devant prendre un train ou un avion. Toutes ces catégories se caractérisent par un niveau plus ou moins élevé de stress, subordonné à un horaire et à la régularité de ce dernier. On imagine facilement les attentes de ces usagers: être prévenu du temps de circulation incompressible dans le parking ou à ses abords, éventuellement être prévenu des retards au départ du train ou de l'avion , pouvoir le cas échéant préparer une réservation ou un achat de ticket.

Dans ce type de pôles d'échanges , il existe une part non négligeable de clientèle prête à payer le prix du service rendu : la clientèle professionnelle, d'une part, la clientèle de particuliers captive de son horaire d'autre part. Ceci est un premier degré de solvabilité de la clientèle pour les services offerts.

En regard, de tels services supposent une prise d'information assez complète dans le parking et à l'approche de celui-ci.

Dans certains sites, peut émerger une demande de sécurisation du véhicule contre le vol.


Les employés ou pendulaires

Il s'agit des employés ou pendulaires sur leur lieu de travail, et non lors de leur rabattement vers une station RER ou Tramway.

Il existe peu de besoins pour cette catégorie lorsque les sites de stationnement sont privés : tout au plus, dans les grands générateurs, y aurait-il lieu d'indiquer le taux d'occupation des différents parkings intérieurs au site.

Par contre, si le stationnement est public ou co-géré, il peut y avoir des problèmes de disponibilité sélective : c'est le cas lorsque le nombre de places disponibles est plafonné en fonction des droits d'accès attribués à chacun des générateurs. Dans ce cas, une information est à délivrer avant l'entrée au parking. Idéalement, cette information devrait être même délivrée la veille au soir, lorsque l'employé peut remettre en cause son choix de moyen de transport.


Les visiteurs

On peut distinguer : d'une part les visiteurs professionnels, économes de leur temps, présentant une forte aversion au risque d'échec de leurs déplacements , peu soucieux des coûts, éventuellement bien équipés technologiquement, et d'autre part, les visiteurs à titre privé dont la disponibilité est plus grande, moins enclins à payer, et ne disposant peut-être pas des derniers développements technologiques.

Une deuxième distinction est à faire entre les visiteurs de courte durée et les visiteurs de longue durée. Les premiers, compte tenu de la durée de leur course, vont exiger de stationner très près de leur but, alors que les seconds pourront stationner parfois assez loin.

Une troisième distinction peut aussi être introduite, entre les usagers réguliers et les usagers occasionnels ; par exemple, les deux tiers des visiteurs d'un centre ville en voiture viennent au moins une fois par semaine. De même, les visiteurs occasionnels venant par exemple une fois par mois, ont tendance à stationner avant d'arriver en centre ville.

Chacun de ces types de visiteurs devrait recevoir des informations spécifiques, adaptées à leur contexte technologique et à leurs habitudes de consommation.


Les catégories spéciales

Il s'agit d'usagers ayant besoin de stationner en très courte durée, comme les livreurs ou les clients de commerces de proximité : banque, boulangerie, etc. ou dans des conditions particulières comme les PMR, personnes à mobilité réduite. Tous ces usagers aimeraient disposer d'une place à un instant donné tout près de leur destination : la question de leur réserver des places, sur voirie ou en parking, est alors d'actualité.


Les résidents

En principe, les résidents disposent de places privées sous immeuble ou sur leur terrain, si celui-ci a été construit après 1960. Pour ces derniers, subsiste le problème des visiteurs. Ceux-ci sont contraints à chercher une place sur voirie, à des heures où l'occupation est parfois forte, à défaut d'avoir une solution d'accès à l'immeuble. On pourrait imaginer alors des solutions où le visiteur, à l'approche de sa destination, entrerait en contact avec le résident, et se verrait ouvrir la porte du garage pour accéder à des places spécifiques.


Synthèse

Selon les catégories auxquelles on s'adresse, les attentes des usagers en matière de stationnement peuvent se résumer ainsi :

  • Repérage des générateurs, guidage et cartographie d'approche.
  • Conditions de circulation aux abords des générales pour estimer le plus précisément possible la longueur du trajet final.
  • Conditions de remplissage du parking ou de la voirie pour réduire la pénibilité du trajet à pied et le temps perdu en voiture.
  • Possibilité de réserver des places pour une durée donnée ou à un moment donné de la journée.
  • Information de sécurisation.
  • Caractéristique du générateur de stationnement, pour optimiser la chaîne de transports et réduire le risque de dysfonctionnements entre le point de stationnement et le point de chute.


Enfin, on relèvera qu'un besoin complémentaire d'informations peut-être cité : c'est celui qui conduit l'usager à ne pas prendre son véhicule et à éviter le stationnement en zone dense ou le cas échéant le report dans une zone moins dense.

Ce type de besoin correspond à l'esprit du PDU.

 

Les fonctionnalités de l'information

Cette description rapide permet d'identifier et de recenser les diverses fonctionnalités de l'information susceptible d'être apportée aux usagers du stationnement.

L'ordre choisi est celui, à peu près chronologique, des opérations de stationnement :

 

Repérage, destination et lieu de parking - Solution alternative

L'usager, avant de commencer son déplacement, s'organise : il repère sa destination, se préoccupe du lieu où il va stationner.

Si le trajet entrepris est habituel, les opérations restent mentales.

Si le trajet est occasionnel, elles peuvent être mentales ou recourir à des supports (papier, portail Internet).

Parfois, elles peuvent se matérialiser par un croquis, un plan envoyé par l'ami chez qui on se rend, ou une véritable feuille de route confectionnée par un site Internet ; celle-ci peut être imprimée ou transférée sur téléphone mobile WAP.

Le cas échéant, des informations sur le niveau de circulation, le temps de parcours, l'existence de parkings à proximité de la destination, leurs tarifs, leurs niveaux d'occupation peuvent être aussi communiqués à cette occasion.

Des solutions alternatives au déplacement automobile peuvent aussi être proposées à cet instant : Wappi - (egery) donne effectivement cette possibilité.
C'est aussi à ce moment que l'usager aura le plus besoin d'informations "aval" issues du générateur : fermeture exceptionnelle des commerces, avion en retard, etc....

Des informations sur les possibilités alternatives ou de report peuvent aussi être indiquées (parkings alternatifs, etc.).

 

Guidage - Cartographie

Pendant son trajet, l'usager suit sa route, soit d'après sa "carte mentale", soit d'après des moyens papier ou ordinateur.

Le cas échéant, un GPS permet de se caler en temps réel sur la carte.
La signalisation fixe de jalonnement, ainsi que les PMV indiquant les temps de parcours peuvent lui rendre service.

Sinon, il peut au pire, arrêter son véhicule et consulter le plan d'informations au dos d'un panneau informatif fixe, s'il est déjà à peu de distance de sa destination.


Circulation aux abords

Parvenu à proximité de sa destination, l'usager peut s'orienter grâce à la signalisation fixe de jalonnement.

Mais, si le générateur est très actif, des informations sur les conditions de circulation, des temps de parcours, d'accès à la place, peuvent être précieuses.

Pour le cas de gares ou aérogares, les informations évènementielles (retard, etc.) méritent d'être signalées, ainsi que les informations passives sur les points d'accès (arrivée - départ, sortie Nord, sortie Sud) généralement assortis de coupures urbaines majeures en province.

 

Disponibilité de stationnement

Arrivé à proximité de sa destination, l'usager doit trouver un emplacement.

Le cas échéant, il peut avoir à choisir entre voirie et parking.

Lui seraient particulièrement utiles :
  - les panneaux fixes,
  - les panneaux à messages variables,
  - les portails WAP.
Les données peuvent être fournies par les parkings eux-mêmes aisément.

Idéalement, lorsqu'un parking est près d'être "Complet", une prévision d'occupation établie par un ordinateur peut apporter une aide plus fine.

 

Possibilités de réservation de place

Jusqu'ici, seuls les propriétaires ou locataires d'emplacement dans les parkings, avaient la possibilité de réserver leur place dans les parcs de stationnement.

Avec le "m- péage", on peut à présent imaginer la réservation dans les parkings.

Ceci peut être apprécié des clientèles professionnelles ou à mobilité réduite, pour disposer de places bien situées par exemple, ou pour éviter l'échec en cas de saturation attendue.

 

Sécurisation des véhicules

Il est aujourd'hui possible de donner à l'usager des informations en temps quasi-réel sur son véhicule en stationnement (webcam) ou de le sécuriser contre le vol, par un verrouillage matériel ou logiciel.

Le stationnement de longue durée est ici plus spécialement concerné.

 

QUELQUES EXEMPLES

 

Pour concrétiser ce qui vient d'être dit, il est intéressant de donner 3 exemples résumés sous forme de fiche.

 

GENERATEUR : 1 - POLE D'ECHANGES

Clientèle

  • Professionnelle et privée
  • Longue durée, ou très courte durée
  • Réguliers et occasionnels
AVANT LE TRAJET
Repérage du générateur et du lieu de stationnement - Solutions alternatives Cartes, prospectus du générateur, portail.
Informations générateur Information évènementielle souhaitable (modifications trafic trains ou avions)
PENDANT LE TRAJET
Guidage, cartographie Cartes, plans urbains, affichage.
Signalisation fixe du jalonnement
Attention aux effets de coupure (accès Nord, accès Sud)
Circulation aux abords L'information, quand elle existe, est souvent générale.
Nécessité d'un "zoom" sur les abords
Niveau de saturation Panneaux lumineux, à messages variables par parking et par niveaux
Possibilités de réservation de places Inexistante, mais possible, voire souhaitable pour les PMR
APRES LA MISE EN STATIONNEMENT
Sécurisation véhicule Souhaitable (vidéosurveillance, détecteurs de mouvements)

 

GENERATEUR : 2 - CENTRE COMMERCIAL

Clientèle

  • Privée
  • Courte durée
  • Réguliers en majorité
AVANT LE TRAJET
Repérage du générateur et du lieu de parking - Solutions alternatives Prospectus du générateur, mailing
Informations générateur A caractère commercial éventuellement
PENDANT LE TRAJET
Guidage, cartographie Panneaux fixes
Circulation aux abords Peu souhaitée commercialement
Niveau de saturation Panneaux lumineux, à messages variables, par niveaux ou par zones
Possibilités de réservation de places A développer pour PMR et personnes agées
APRES LA MISE EN STATIONNEMENT
Sécurisation véhicule Peu nécessaire

 

GENERATEUR : 3 - CENTRE VILLE VOIRIE

Clientèle

  • Professionnelle ou privée
  • Courte durée
  • Réguliers et occasionnels
AVANT LE TRAJET
Repérage du générateur et du lieu de parking - Solutions alternatives Sans objet, mais des générateurs émettent des prospectus distribués par mailings
Informations générateur Signalisation évènementielle (travaux, déviation, manifestation) au titre de la circulation et du stationnement
PENDANT LE TRAJET
Guidage, cartographie Cartes, plans urbains, journaux urbains
Circulation aux abords Les informations existent assez souvent
Niveau de saturation Souhaitable, indication par le temps de recherche (ou le gardient)
Possibilités de réservation de places Sans objet, sauf PMR
APRES LA MISE EN STATIONNEMENT
Sécurisation véhicule Souhaitable, mais peu réaliste